Espérons que les conséquences de cette nouvelle éruption volcanique en Islande n'entrave pas à une nouvelle fois le trafic aérien européen comme lors du printemps 2010.