Le quartier peu touristique d’Ikebukuro est tout indiqué : authentique et animé, il offre des solutions d’hébergement à un très bon rapport qualité/prix en plein centre ville de Tokyo. C’est aussi un quartier très bien desservi par les transports en commun, notamment le métro. Les étudiants passionnés de mangas japonais peuvent aussi passer la nuit dans un manga-kissa, un établissement unique en son genre, sorte de cybercafé où l’on peut manger, lire des mangas, surfer sur Internet et aussi dormir !

Tokyo de nuit

Tout séjour à Tokyo devrait commencer par un tour d’Asakusa, le quartier traditionnel des temples et des monuments de Tokyo. On y trouve le fameux Sensō-ji, l’un des temples Bouddhistes les plus anciens de toute la ville. Dans les ruelles tout autour se trouve une multitude de boutiques de souvenirs.

Kōkyo, le Palais Impérial, estdans la zone Chiyoda et seuls les jardins de l'Est sont ouverts au public. A proximité se trouve le quartier chic de Ginza, sorte de Champs Elysées japonais regorgeant de boutiques de luxe comme Gucci, Yves Saint Laurent et Dolce & Gabbana.

Si Paris et Milan sont les temples de la Haute Couture, Tokyo est celui du prêt à porter ! Le quartier de Shibuya et ses grands magasins – Ichi-maru-kyû, Marui ou Parco – est à même de répondre aux exigences des pires accros du shopping ! C’est aussi le quartier du divertissement et de la vie nocturne tokyoïte avec des immeubles entiers consacrés au jeu, entre bowling, jeux d'arcade, billards, pingpong et bien sûr, l’incontournable Karaoké. L’atmosphère y est feutrée, on chante par petits groupes dans des salons privés et personne n’ose se moquer du voisin !

Une solution simple et économique à l’heure des repas, faire comme les japonais, et acheter son déjeuner au supermarché, un bento – une sorte de plateau-repas – ou des sushis. Les restaurants proposent en effet des spécialités qui peuvent parfois dérouter les occidentaux et surtout revenir très cher.Une curiosité à ne pas manquer, une visite matinale au marché au poisson Tsukiji, le plus grand marché du genre au monde.

Excentrique et délurée, une partie de la jeunesse tokyoïte voue un véritable culte aux cosplayers. Dans le quartier en vogue de Harajuku, ils défilent chaque semaine travestis en personnages de mangas japonais près de Yoyogi Park, où l’on peut aussi assister à des mariages japonais traditionnels !

Et pour tout savoir sur la fabrication des dessins animés japonais, dans la plus pure tradition des studios Ghibli, une visite au musée Ghibli à Mitaka (banlieue de Tokyo) s’impose. Réservez votre billet d'avion pour vos séjours maintenant!